top of page
Search
  • Writer's pictureapelisse

Connaissez-vous WASABI en Belgique?

Il s'agit de la plateforme WAllonne de Systèmes innovants en Agriculture et Biodiversité urbaine (WASABI) basée à Gembloux.


Lors des 3ème Journées Internationales Francophones de l'Agriculture Urbaine, Haïssam Jijakli Professeur et directeur du Laboratoire de Phytopathologie Intégrée, nous a présenté les dernières actualités de la plateforme WASABI. Il est le coordinateur du site et dirige une équipe de 45 personnes. Pour rappel, les travaux de recherche menés visent à développer des systèmes en production végétale (pleine terre et hors-sol) adaptés à l’environnement urbain. Il importe de faire émerger des solutions innovantes économisant les ressources naturelles et valorisant les déchets. A ce jour, les projets WASABI ont bénéficié de plus de 3 millions d’euros d’aides de l’Europe et de la région Wallone.














Photos: La serre et Les bassins d’élevage de poissons du projet SAPRISTI (Plateforme WASABI,Gembloux).


Synthèse des travaux de recherche sur les pratiques culturales en aquaponie


Pour maîtriser le potentiel des techniques de culture en aquaponie, deux systèmes sont étudiés à Gembloux : La PAFF Box et SAPRISTI.


La PAFF Box (Plant And Fish Farming Box ou « boîte pour la culture de plantes et l'élevage de poissons »), construite en 2012, est un container maritime coiffé d’une serre légère. Le bas est occupé par les poissons et le haut, par des lits de culture hydroponique. L’eau des poissons est pompée vers les plantes sans modification externe et retourne ensuite vers les poissons. Sur l’équivalent de 2 places de parking, on étudie les performances de productions végétales et animales. La qualité de l’eau, les éléments nutritifs libérés par les poissons et leurs flux sont mesurés et suivis.


SAPRISTI (acronyme de « System Aquaponics and Pilot for Research and Innovation in Science and for Transfer to Industry ») est un système pilote industriel modulaire aquaponique. Depuis 2018, de grands bassins d’élevage de poissons et une serre vivent en économie circulaire.




Synthèse des travaux de recherche sur les pratiques culturales en container.


Dans les 2 containers du projet OptiBiomasse, sont cultivés sur 2x70 m2, du chanvre, de l’euphorbe et de l’armoise pour leurs molécules utiles en nutrition, en cosmétique et en santé. Les plantes évoluent dans des chambres de culture verticale à environnement contrôlé. Le système est entièrement automatisé. La rentabilité et les coûts de production ont été étudiés dans plusieurs scénarios.

Les résultats obtenus seront complétés, d’ici quelques mois, par ceux du projet SER’RURE (SERRe URbaine basse Energie) qui analyse la culture de chanvre, en toiture sous serre. Pour mémoire, cette serre pilote a bénéficié des fonds Interreg Nord-West-Europe dans le projet GROOF (Greenhouse to Reduce CO2 on Roofs).


Le projet Optibiomasse, en chiffres :

  • 5 500 plantes cultivées en hydroponie

  • 1050 gr d’inflorescence femelle sèche de chanvre produit en intérieur.

  • 1 440 données collectées/24h pour 16 variables et par container.

  • 4To de données d’imagerie traitées par caméra/jour.


Wasabi, c'est aussi un lieu de rencontre entre académiques, professionnels et le grand public


Depuis 2020, le site accueille, sur réservation, des professionnels (porteurs de projets, promoteurs immobiliers, architectes…) intéressés par les données scientifiques ou économiques en agriculture urbaines. A l’occasion d’une de ces visites, une collaboration est née avec les représentants de l’île de la Réunion où un centre pour étudier la culture des plantes tropicales doit voir le jour.

Ces visites, encadrées par les techniciens du centre et les chercheurs de l’université, rencontrent un franc succès. En 2021, une dizaine de groupes a eu accès au site. En 2022, à raison de 2 visites par semaine, ce chiffre devrait être multiplié par quatre.


Par ailleurs, depuis 2022, le grand public est invité à venir s’informer sur les techniques de culture durables autour du jardin botanique qui reproduit le parcours évolutif de 400 espèces de plantes à fleurs sur 3 000 m2. En 2023, il sera complété d’un jardin de pluie, d’un sentier didactique et d’un jardin communautaire. Le jardin de pluie s’attachera à illustrer la gestion hydrologique multifonctionnelle d’un site urbain. Cet ensemble, qui vise à sensibiliser le grand public aux enjeux du changement climatique, est co-construit avec les Gembloutois.


En conclusion, les résultats présentés ci-dessus démontrent que certaines techniques agricoles sont adaptées aux milieux urbains et péri-urbains. Ils feront l’objet de publications dans les prochains mois. Ainsi, la plateforme WASABI contribue à disséminer les avancées scientifiques en agriculture urbaines auprès des professionnels et du grand public.



*Bafort, F., Kohnen, S., Maron, E.,Bouhadada, A., Ancion, N., Crutzen, N., & Jijakli, H. (17 March 2022). The Agro-Economic Feasibility of Growing the Medicinal Plant Euphorbia peplus in a Modified Vertical Hydroponic Shipping Container. Horticulturae, 8 (3), 256. doi:10.3390/horticulturae8030256





















8 views0 comments

Comentarios


bottom of page